Viadeo est un réseau social français pour les professionnels, qui permet à ses utilisateurs de se mettre en relation avec des connaissances leur permettant la facilitation du dialogue entre pros. C’est une plateforme qui permet de construire et d’agréger un réseau professionnel.

viadeo chineL’entreprise est considérée comme le LinkedIn français, qui permet de gérer sa réputation en plus du marketing personnel. La plateforme française s’était installée en Chine pour pouvoir encore développer le plus possible le potentiel de cette startup, mais cette implantation s’est soldée par un échec quelques années après.

Viadeo n’a pas survécu à la concurrence qui existe sur le marché chinois

C’est en 2008, que la plateforme française avait décidé de s’implanter sur le marché chinois, ce qui était à l’origine de l’achat par le français du site web Tianji.com, pour en faire sa filiale dans ce pays où la concurrence est très rude dans ce domaine. Mais malheureusement, malgré le fait que le français a conquis près de 25 millions d’utilisateurs chinois, cela n’a pas suffi pour que le groupe ait un retour sur investissement. C’est à la suite de la baisse croissante de son chiffre d’affaires, que Viadeo a décidé de mettre fin à une aventure que beaucoup pensaient fructueuse, mais qui s’est en fait soldé par un grand échec. C’est ainsi que la filiale de Viadeo en Chine a été fermée.

« Tianji n’a jamais été vraiment utilisé par les chinois pourtant il y avait de la place pour un réseau social Professionnel », explique le fondateur de Nakesi. La Chine est le marché dans le monde le plus actif sur les réseaux sociaux , et cet échec a provoqué la descente aux enfers pour le réseau social Made in France.

Viadeo est mis sous redressement judiciaire !

Malgré le fait que Viadeo a fermé sa filiale en Chine, la société française reste toujours dans d’énormes difficultés, car c’est toute sa stratégie d’expansion vers l’internationale qui est remise en doute. En effet, la startup a choisi de faire payer très tôt ces utilisateurs, ce qui lui a valu un grand nombre de critiques, et l’abandon vers des services gratuits proposés par Linkedin. Le cours en Bourse de Viadeo ne s’arrête pas de chuter, au point qu’il a atteint un pic de capitalisation boursière de 150 euros en 2014 lors de son entrée en Bourse. Cependant, malgré le fait que son fondateur et PDG a démissionné après l’échec de l’aventure chinoise, la nouvelle direction, dont Renier Lemmens, l’ancien patron de PayPal Europe, n’est pas parvenu à relever le défi de remettre Viadeo sur les rails. C’est ainsi qu’en novembre 2016, les autorités françaises ont placé la société en redressement judiciaire. Déjà six sociétés ont déjà déposé leurs candidatures pour reprendre Viadeo, à savoir la Société Française Assurance Multimédia (SFAM), le groupe Figaro à travers sa filiale de petites annonces dénommé Figaro Classifields, l’entreprise norvégienne Schibsted qui veut le faire via sa filiale française Leboncoin, le Cabinet de conseil Ethics Groupe, la start-up américaine qui a été fondée par des Français : One More Company ainsi que le fonds d’investissement alsacien Phosphore à travers sa filiale Rivalis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code