Cet effort serait particulièrement centré sur le développement des secteurs de l’acier, du ciment, du verre à vitre, du charbon chimique, de la poly-silicone et l’énergie éolienne.

Il comprendrait des contrôles stricts sur l’accès au marché, une supervision écologique renforcée et des contrôles plus serrés sur l’utilisation des terrains.

Les banques ont été appelées à prêter de l’argent à ces secteurs en conformité stricte avec les politiques industrielles actuelles.

Les agences gouvernementales compétentes devraient également renforcer la formation sur la capacité industrielle dans ces secteurs. Elles ont publié conjointement des informations sur des sujets comme l’échelle actuelle des opérations, la demande publique et les politiques industrielles du gouvernement.

Source : Konaxis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code